RETOUR
6 minutes


Groupe Lavazza : 2016 année record

16.05.2017 • Entreprise

 

Lavérune, 16 mai 2017 – Le groupe Lavazza a présenté le rapport annuel au 31 décembre 2016 suite à l’approbation des comptes et des états financiers consolidés par le Conseil d’administration.

 

 

Les revenus consolidés, selon les PCGR italiens et avec une contribution de 10 mois de Carte Noire, totalisaient 1,9 milliard d’euros, en hausse de 29% par rapport à l’année précédente. Cette augmentation est liée à la croissance organique de 4%, qui est sensiblement plus élevée que celle du marché, qui est en moyenne de 2%. Une forte accélération provient également des acquisitions au cours des deux dernières années ; en plus de Merrild au Danemark et Lavazza en Australie, Carte Noire a rejoint le groupe Lavazza.

Le groupe a également connu une croissance substantielle sur les marchés étrangers, qui a représenté 60,3% du chiffre d’affaires (contre 52,8% en 2015), grâce à la contribution de la France en particulier. Suite à l’acquisition de Carte Noire, le pays qui a représenté la première expansion internationale de Lavazza en 1982 est maintenant le deuxième plus grand pays après l’Italie, avec 500 employés et un chiffre d’affaires qui représente actuellement (2016) 20% des revenus totaux du groupe.

 

 

« 2016 a été une année extraordinaire pour Lavazza. Avec l’acquisition de Carte Noire, nous avons lancé la stratégie de développement international du groupe visant à renforcer notre indépendance et notre compétitivité au niveau mondial », dit Antonio Baravalle, PDG de Lavazza. « Les résultats confirment le succès total de l’intégration entre les deux sociétés grâce à nos valeurs communes, au partage de l’excellence et à la forte complémentarité entre le marché de détail et la consommation à l’extérieur de la maison. En 2017, nous voulons poursuivre nos efforts pour nous engager dans une intégration parfaite afin de devenir l’un des acteurs les plus importants dans le monde du café, en gardant notre réputation de producteur italien de première qualité. Avec une plus grande capacité de croissance organique du marché, nous nous attendons à atteindre un chiffre d’affaires de 2,2 milliards d’euros en 2020.

 

 

Le résultat d’exploitation (BAII) s’élève à 61,7 millions d’euros, une augmentation de 34,1% par rapport aux 46 millions d’euros l’année précédente. En ce qui concerne le pourcentage d’incidence sur les ventes, la marge reste substantiellement conforme à l’année précédente. En utilisant le même paramètre BAII, 2016 a connu une croissance de plus de 54% par rapport à l’année précédente.

 

 

Le bénéfice de l’année 2016 s’élevait à 82,2 millions d’euros, ce qui ne peut être comparé au résultat de 2015, car ce dernier a été stimulé par des gains en capital de 822,8 millions d’euros, réalisés sur la vente des actions chez Keurig Green Mountain.

 

 

La situation financière nette s’élevait à 687,5 millions d’euros (1 351 milliards d’euros en 2015).

 

 

Lavazza a conservé sa position de leader sur le marché italien, augmentant sa part à 41% malgré le fait que la consommation de café a diminué pour la troisième année consécutive. En particulier, le nouveau portefeuille de produits et une stratégie claire de segmentation des produits pour les différents types de clients ont permis le déploiement d’innovations importantes, conformes aux tendances actuelles en Italie et dans le monde.

 

 

Avec l’acquisition de Carte Noire, l’usine de fabrication française de Lavérune est entrée dans le système industriel du groupe Lavazza. Elle rejoint Settimo Torinese et Gattinara en Italie, en tant que l’un des principaux centres où les produits du groupe Lavazza sont fabriqués. Un investissement de 16 millions d’euros a été fait pour restructurer l’ensemble de l’usine, la rendant plus moderne et prête à des développements futurs avec des lignes de production de pointe.

 

 

« Nous sommes une entreprise qui aime parler de notre « héritage », mais nous avons aussi une vision de l’avenir et une passion de l’excellence. Cette approche nous a permis d’intégrer Carte Noire et Merrild en un temps record », dit Marco Lavazza, Vice-président de Lavazza. « Nous avons vu l’acquisition comme un enrichissement, une opportunité réciproque où chaque partie complète l’autre, ouvrant de nouvelles perspectives et des voies partagées d’innovation et de technologie. Nous avons investi dans les personnes et les processus pour parvenir à une intégration rapide, efficace et satisfaisante pour tous. »

 

 

TÉLÉCHARGER
TÉLÉCHARGER
PDF DOC JPG